Foire aux questions

Devenir propriétaire


Bonjour !

Vous projetez de devenir propriétaire, et cela soulève de nombreuses questions…
Nous sommes là pour y répondre !
Vous pouvez bien entendu nous contacter au 02.85.52.40.61, vous trouverez également quelques réponses ci-dessous.

  • Cela nous semble la première question !

    Pour la plupart d’entre nous, une fois payé le loyer, les charges de la vie courante, les loisirs… la capacité à épargner est faible.

    Le fait de devenir propriétaire est un moyen de se constituer une épargne, plutôt que de verser des loyers intégralement perdus.

    Il peut aussi représenter l’assurance d’un logement à un prix faible une fois le crédit immobilier remboursé, et permettre de compenser une baisse de revenus futures, à l’arrivée de la retraite pas exemple.

    Le fait de devenir propriétaire entraine cependant des surcoûts par rapport au statut de locataire :

    • Le premier, ce sont les frais de notaire, de l’ordre de 8% du prix d’achat pour un appartement ancien, mais seulement 2,5% pour un logement neuf.
    • La taxe foncière, elle est variable selon les communes, elle se situe souvent entre un équivalent d’un à deux mois de loyer.
    • Les charges de gros entretien, ravalement, toiture : attention à l’état du bien acheté, notamment dans l’ancien.
    • Si il y a un emprunt immobilier, le paiement des intérêts liés au prêt.

    En face de ses dépenses, le propriétaire réalise des économies :

    • Il ne verse plus de loyer,
    • En cas d’emprunt, il amortit le capital : tous les mois, la mensualité payée à la banque comporte une partie perdue (les intérêts), et une partie qui vient rembourser le montant initialement prêté, la dette bancaire diminue d’autant. Si mon logement conserve à minima la même valeur sans investissement supplémentaire, on peut assimiler cet amortissement à une épargne (si je revends le logement, une fois la dette bancaire remboursée, il me restera cette somme).

    Pour un achat dans le neuf, dès la première année, compte tenu des frais de notaires réduit, le statut de propriétaire est avantageux par rapport au statut de locataire, encore une fois tant que le bien immobilier conserve au moins sa valeur initiale.

    Exemple chiffré :
    Je suis locataire d’un T2 de 45m² aux Sorinières, que je loue 550€ /mois. Je veux devenir propriétaire.

    J’achète un T2 neuf pour 135 000€, avec 5000€ d’apport.

    Je vais payer 3375€ de frais de notaire pour l’acquisition.

    Je vais avoir une taxe foncière de l’ordre de 825€ par an.

    En imaginant que j’ai financé mon logement par un prêt immobilier sur 25 ans avec un taux assurance comprise (TAEG) de 1,5% / an ; je vais payer une mensualité de 520€.

    La première année, je vais payer 1910€ d’intérêts et rembourser 4330 € sur le capital emprunté (remboursement du capital = réduction de ma dette = épargne).

    Pour la première année, je vais dépenser :

    Frais de notaire 3375€ + taxe foncière 825€ + intérêts 1910€ + Amortissement 4330€ = 10 440€

    Dont 4330€ d’épargne, et 6110€ de dépenses « perdues ».

    Si j’étais resté locataire, j’aurais payé 6600€ de loyer, sans rien épargner.

    Dès cette première année, malgré les frais de notaire, :

    • J’ai dépensé 3840€ de plus que mes loyers, mais j’ai épargné 4330€ soit une économie de 390€.

    La deuxième année, je n’ai plus de frais de notaires, mes dépenses représentent, avec 1% d’inflation :

    Taxe foncière : 835€ + intérêts 1845€ + Amortissement 4395€ = 7075€

    Dont 4395€ d’« épargne », et 2685€ de « dépenses perdues ».

    Par rapport au statut de locataire, avec 6600 € de loyer, j’ai dépensé 475€ de plus, mais j’ai mis de côté 4395€.

    Au bout de 10 ans, avec 1% d’inflation, j’aurai dépensé en tant que propriétaire 5280€ de plus que si j’étais resté locataire, mais j’aurai remboursé 46 200€ de capital.

  • Nullam id dolor id nibh ultricies vehicula ut id elit. Morbi leo risus, porta ac consectetur ac, vestibulum at eros. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit. Vivamus sagittis lacus vel augue laoreet rutrum faucibus dolor auctor. Fusce dapibus, tellus ac cursus commodo, tortor mauris condimentum nibh, ut fermentum massa justo sit amet risus.

  • Donec ullamcorper nulla non metus auctor fringilla. Praesent commodo cursus magna, vel scelerisque nisl consectetur et. Fusce dapibus, tellus ac cursus commodo, tortor mauris condimentum nibh, ut fermentum massa justo sit amet risus. Nullam quis risus eget urna mollis ornare vel eu leo. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Fusce dapibus, tellus ac cursus commodo, tortor mauris condimentum nibh, ut fermentum massa justo sit amet risus. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

    Aenean lacinia bibendum nulla sed consectetur. Sed posuere consectetur est at lobortis. Etiam porta sem malesuada magna mollis euismod. Donec sed odio dui. Donec ullamcorper nulla non metus auctor fringilla. Donec id elit non mi porta gravida at eget metus. Fusce dapibus, tellus ac cursus commodo, tortor mauris condimentum nibh, ut fermentum massa justo sit amet risus.

    Praesent commodo cursus magna, vel scelerisque nisl consectetur et. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit. Fusce dapibus, tellus ac cursus commodo, tortor mauris condimentum nibh, ut fermentum massa justo sit amet risus. Nullam quis risus eget urna mollis ornare vel eu leo. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit.